stockage de fichier

Lecteur RSS, lecteur RSS en ligne, lecteur de fils RSS

» Annuaire RSS  
SYFACiL : lecteur RSS - créez une revue de presse en ligne. lecteur et lecture de fils  RSS en ligne. SYFACiL : V2.1 - lecteur RSS, lecteur de fils RSS - lecteur RSS en ligne
   

lecteur RSS en ligne   » Ajouter un lien RSS/Podcast    lecteur de fils RSS en ligne
 
  lecteur RSS en ligne   » Retour   lecteur de fils RSS en ligne
  Accueil annuaire   Loisirs  
    » Germain Pire



lecteur RSS en ligne   » Ajouter un lien RSS/Podcast    lecteur de fils RSS en ligne

 
  agenda des sorties parisiennes
 
 
  Source RSS agenda.germainpire.info Je n'aime pas, je ne recommande pas et vote contre  J'aime, je recommande et vote pour.  
  Dernière mise à jour :

Signature d'Olivia Lopez pour "Lust for Los Angeles"
 
 
Vernissage d'Arthur Aillaud

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 21 février - 6 avril 2019 Pour son exposition à la Galerie La Forest Divonne, Arthur Aillaud présente un nouvel ensemble d'?uvres, dans un va et vient de points de vue et de mises à distance. Dans un premier corpus, de grands paysages laissent entrapercevoir par les grésillements lointains de villes illuminées les traces d'une activité humaine encore discrète. La focale se réduit ensuite pour nous intéresser aux actifs. Des ouvriers érigent sur de grands chantiers boueux les bases de la ville lumière. L'architecture y est encore nue, les personnages s'affairent, triturent leurs matières dans un ballet tâcheron. Les masses de béton s'élèvent, silhouettes nettes aux contours ajourés, échos aux temples antiques. Encore plus près, la vase colorée des sols vient se plaquer à la surface et le tableau s'en empli. Les corps découpent les espaces de la toile, les arrêtes du tableau fragmentent leurs anatomies. De nouvelles figures apparaissent. Les ouvriers se transforment en archéologues, leurs gestes concentrés à ériger désormais exhument. C'est un panorama de l'espace et du temps habités qu'Arthur Aillaud nous donne à voir sans critique. Un regard calmement posé sur l'image de l'Homme bâtisseur, présence affairée dans une nature placide, redevenue silencieuse dès notre dos tourné. Arthur Aillaud, Sans titre Huile sur toile Courtesy of the artist & Galerie la Forest Divonne, Paris Arthur Aillaud, Sans titre, 2018 Huile sur toile - 55 x 46 cm - Pièce unique Courtesy of the artist & Galerie la Forest Divonne, Paris Arthur Aillaud, Sans titre, 2017 Huile sur toile - 200 x 160 cm Courtesy of the artist & Galerie la Forest Divonne, Paris Arthur Aillaud, Sans titre, 2018 Huile sur toile - 55 x 46 cm - Pièce unique Courtesy of the artist & Galerie la Forest Divonne, Paris Arthur Aillaud, Sans titre, 2017 Huile sur toile - 130 x 97 cm Courtesy of the artist & Galerie la Forest Divonne, Paris Arthur Aillaud, Sans titre, 2018 Huile sur toile - 55 x 46 cm - Pièce unique Courtesy of the artist & Galerie la Forest Divonne, Paris Galerie Marie-Hélène de La Forest Divonne 12, rue des Beaux-Arts 75006 Paris M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon France Phone : +33 (0)1 40 29 97 52 Mobile : +33 (0)6 84 33 98 88 Fax : +33 (0)1 42 71 39 75 Mail : contact@galeriemhlfd.com Internet Site : www.galeriemhlfd.com Keywords : Arthur Aillaud, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage d'Elsa & Johanna "Rosarium"
 
 
Vernissage d'Elsa Leydier "Transatlántica"

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 Elsa Leydier (1988), artiste française vivant à Rio de Janeiro, a été finaliste du Prix HSBC pour la photographie en 2018. Elle re-programme la charge politique des images et nous invite à douter de leur capacité à dépeindre le réel. Transatlántica, union de trois projets réalisés entre 2016 et 2018, propose une relecture des représentations visuelles dominantes des lieux iconiques d'Amérique latine. #elenão est un travail récent, créé lors des élections présidentielles qui ont sacré Jair Bolsonaro. Des images glanées sur des moteurs de recherche dépeignent un Brésil allègre. Elsa Leydier les altère par l'insertion dans leur code numérique de phrases racistes et haineuses prononcées par le président pendant la campagne, produisant ainsi des bugs et des interférences visuelles dans ces représentations idéalisées. Ces images défaillantes - au pouvoir / du pouvoir - sont encadrées dans un mini-caisson lumineux en forme de téléphone mobile, rappelant que Javier Bolsonaro a mené campagne sur les réseaux sociaux, refusant tout débat avec ses contradicteurs. Dans Braços Verdes e Olhos Cheios de Asas, Elsa Leydier révèle le mécanisme fantasmé de l'Amazonie, territoire iconique par excellence. Les images sont manipulées, parfois détournées d'un support touristique. Leur matérialité saute aux yeux pour révéler nos fantasmes sur la forêt amazonienne. Par le même procédé, l'artiste produit un discours inverse avec Plátanos con platino, travail réalisé dans le Chocó en Colombie, région extrêmement pauvre. Elsa Leydier produit des images « pop », lumineuses et lustrées, faisant remonter à sa surface le clinquant et la richesse de le biodiversité du Chocó. Galerie Intervalle 12, rue Jouye-Rouve 75020 Paris M° Pyrénées, Belleville France Phone : +33 (0)1 43 15 94 58 Mail : contact@galerie-intervalle.com Internet Site : www.galerie-intervalle.com Keywords : Elsa Leydier, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage de Dominique De Beir "Annexes & Digressions 3"

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 21 février - 13 avril 2019 Pour sa 2ème exposition personnelle à la galerie Jean Fournier, Dominique De Beir propose Annexes et Digressions 3. Une étape dans un cycle de cinq expositions, conçues comme cinq chapitres, se déroulant entre octobre 2018 et décembre 2019. Chapitres, car ce cycle est centré sur le livre-objet, notamment sur sa monographie parue en septembre 2016. « Une monographie réunissant 25 années de recherches paraît aux éditions Hermann. Son système chronologique soigné, ses textes et ses reproductions de qualité en font un objet utile et précieux. Toutefois, j'ai rapidement constaté qu'il manquait dans l'ouvrage une partie concernant mes modes d'exploration et procédures de travail. » Ce constat de Dominique De Beir est à la genèse de Annexes et Digressions. Dominique De Beir, Digression (pages166-167), 2018 Peintures, encres et impacts sur papier imprimé - 233 x 43 cm Courtesy of the artist & Galerie Jean Fournier, Paris L'artiste entretient une relation ambiguë à la matière. D'une part elle l'altère avec des gestes mécaniques et violents ; Dominique De Beir brûle, griffe, perfore, creuse ses divers supports tels le polystyrène, le carton ou le papier. D'autre part, l'ensemble des séquelles sur la matière, l'altération de son intégrité, de sa forme, de sa couleur révèle des compositions abstraites poétiques. Poétiques par leur capacité à révéler une sensibilité à des matériaux souvent considérés comme « grossiers » et à donner une noblesse à ces matériaux industriels. Détériorer pour transcender. Une beauté brute, initiée par un geste. Dominique De Beir cultive une relation charnelle à la matière qu'elle travaille. Ses interventions font appel à des outils communs, tels le scalpel, le poinçon, le stylet ainsi que des outils qu'elle conçoit avec des artisans comme ces chaussures à pointes. « Annexes », extrait pages 11-12. Courtesy of the artist & Galerie Jean Fournier, Paris Pour cette nouvelle exposition à la galerie Jean Fournier, Dominique De Beir, propose de présenter des planches originales, ces Digressions. Des représentations de ses ?uvres extraites de la monographie, agrandies et retravaillées par l'artiste pour devenir une ?uvre à part entière. Une mise en abîme pour revaloriser ses « modes d'explorations et procédures de travail ». D'autres ?uvres de différentes périodes seront également présentées pour renvoyer de nouveau à la monographie. Des évènements viennent ponctuer l'exposition : Stéphanie Guglielmetti, présente son nouvel ouvrage pendant la Journée de la femme ; Béatrice Cussol nous lit des textes inédits, Tania Vladova et Dominique De Beir s'entretiennent autour de la nouvelle publication, Annexes et Digressions. Des interventions qui illustrent les rencontres, les idées, les ?uvres qui nourrissent l'artiste durant son processus créatif. Emilie Ovaere-Corthay, Harry Ancely, Dominique De Beir Dominique De Beir, Digressions roll (pages 56-57), 2018 Peintures, encres et impacts sur carton imprimé - 160 x 120 cm chacun - Originaux Courtesy of the artist & Galerie Jean Fournier, Paris Le cycle d'exposition est accompagné de la parution d'un livre d'artiste conçu comme un prolongement de la monographie, un « méta-livre ». Annexes et Digressions est édité par Friville éditions, collection Atmosphère. Une publication évolutive qui se complétera au fil des expositions du cycle et qui comportera notamment les 15 planches Digressions et Le feuillet avec un texte de Tania Vladova illustré par Dominique De Beir. Des éléments issus également des 4 autres expositions du cycle composent la publication. Du 04 octobre au 23 décembre 2018 à l'Artothèque de Vitré (35), du 02 décembre 2018 au 07 janvier 2019 à la Galerie Réjane Louin à Locquirec (29), du 21 février au 13 avril 2018 Galerie Jean Fournier à Paris, du 29 juin 2019 au 18 septembre 2019 au FRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur à Marseille (13), puis à la Galerie 604 à Busan (Corée du Sud) en novembre 2019. Annexes & Digressions 3 - Journée Internationale de la Femme - Publications & lectures d'artistes amies Evénement Samedi 9 mars 16:00 - 18:00 Pour célébrer la Journée Internationale de la Femme, Dominique De Beir invite les artistes Stéphanie Guglielmetti & Béatrice Cussol. Stéphanie Guglielmetti nous présentera son projet « 0,78, Confidentielles ». 0,78 est le pourcentage de peintures réalisées par des femmes dans les collections du Louvre. 0,78% est le point d'ancrage du projet de Stéphanie Guglielmetti afin de questionner le regard porté par chacun sur le monde de la création artistique aujourd'hui et d'interpeller quand à l'insignifiance de cette visibilité. 0,78 Confidentielles est un projet en cours, commencé il y a plus de 18 mois. Il est construit autour d'une série de 100 portraits photographiques d'artistes de la scène contemporaine : 99,22 portraits d'artistes femmes et 0,78 homme. Réalisés avec le mythique Polaroid SX70, les émulsions colorées des instantanés sont ensuite extraites de leur cadre. A l'occasion de La Journée Internationale de la Femme, le 9 mars 2019, Stéphanie Guglielmetti présentera à la galerie Jean Fournier, l'édition limitée liée à ce projet, un leporello ; entre livre, sculpture et galerie de portraits, sans commencement ni fin, qui se déploie et se repositionne à l'infini. Béatrice Cussol nous lira à 17h un ensemble de textes inédits. Écrire ou partir, titre d'un texte à paraître. Le pas franchi, la tangente prise, une île séparatiste de femmes : cette utopie là est servie en pâture au travail de l'écriture ; que cette utopie soit viable ou pas n'intéresse apparemment pas Béatrice Cussol, ce qui intéresse celle qui produit le texte c'est son modelage poétique. Annexes & Digressions 3 de Dominique De Beir - Rencontre autour du travail de Dominique de Beir Rencontre Samedi 13 avril 16:00 - 18:00 Participants : Tania Vladova est professeure d'esthétique à l'ESADHaR (Rouen) où elle est membre du Labo Voir. Docteur de l'EHESS (Paris), elle est membre co-fondateur de la revue Images Revues et du comité de lecture de la revue Critique d'art. Ses recherches et publications portent sur la théorie des arts et de l'image, ainsi que sur des questions liées à l'invention et à la création artistique. Samuel Etienne (alias Seitoung), géomorphologue de formation, est enseignant-chercheur à l'Ecole Pratique des Hautes-Etudes (Université PSL Paris). Il étudie les fanzines à travers leurs multiples dimensions, de production amatrice issue des subcultures à l'objet plastique contemporain, de vecteur de médiation des savoirs scientifiques à l'outil thérapeutique. Il produit lui-même des fanzines depuis le milieu des années 1980. Galerie Jean Fournier 22, rue du Bac 75007 Paris M° Rue du Bac France Phone : +33 (0)1 42 97 44 00 Fax : +33 (0)1 42 97 46 00 Mail : info@galerie-jeanfournier.com Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com Keywords : Dominique De Beir, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage de Hazul "Prisma"

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 Vernissage le jeudi 21 février à partir de 18 heures Exposition du 21 février au 3 mars 2019 Pour sa première exposition personnelle à Paris, Hazul présente trois séries qu'il développe régulièrement - "Modular", "Altar" et "Aura". Ce sont trois faces d'un même corpus, différentes manières d'exprimer l'équilibre et l'harmonie des formes et des symboles. À l'intérieur de ce "Prisma", nous trouverons des éléments mystérieux, des figures féminines, des oiseaux et des cristaux, comme si la lumière, lorsqu'elle frappait cet espace, allait s'étendre et se multiplier dans plusieurs directions. Après avoir exploré le travail des lettres dans les années 90, Hazul a finalement adopté une ligne artistique de nature plus abstraite. Ses mariages entre lignes géométriques et formes organiques évoquent des civilisations anciennes ou tribales ; les contours épais et le façonnage des ombres donnent un aspect flottant et surréaliste à ses compositions. Inspiré par les vieilles rues de Porto, il diffuse, dans un langage universel imaginaire, un message laissé à l'interprétation de chacun. Le cabinet d'amateur 12, rue de la Forge Royale 75011 Paris M° Faidherbe - Chaligny, Ledru-Rollin, Charonne France Phone : +33 (0)1 43 48 14 06 Mail : contact@lecabinetdamateur.com Internet Site : www.lecabinetdamateur.com Keywords : Hazul, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage de Jérémy Demester "FTW"

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 21 février - 30 mars 2019 La peinture de Jérémy Demester est action, vision et prose. En quête de nouvelles possibilités du monde, le peintre sonde l'expérience par l'intuition. Elle est son guide. Devant l'?uvre, elle privilégie l'étonnement à l'assurance et pousse le peintre à aborder l'impossible. L'histoire de l'art engage l'histoire de l'humanité vers de nouvelles incorporations, vers des élans libres et des désirs afûtés. « La peinture est un corps dans lequel s'incarnent la pensée et le désir inconnus » Jérémy Demester --- Le jeune peintre ne poursuit pas un chemin pavé d'anecdotes mais cherche les voies de l'essence même du réel. Aussi son ?uvre apparaît-elle plurielle, hétérogène et changeante. Au-delà des mots qu'il a su inventer et des coutumes qu'il a pu habiter, l'humain est en aventure. Il peut se modeler vers des utopies plus vastes, se sceller à des fraternités plus vives, se perdre dans des univers plus sauvages. « Je marche au milieu des hommes comme parmi des fragments de futur : de ce futur que je vois », a dit le Zarathoustra de Nietzsche. Ces fragments sont des visions, c'est-à-dire des passages que Demester traverse « dans des moments d'absence ou d'ultra-présence. » Par sa peinture, il déséquilibre le réel ; tranquille et lucide, il éprouve l'instinct. Annabelle Gugnon Jérémy Demester, FTW #1, 2018 Huile sur toile, 300 x 200 cm, 2018 Courtesy of the artist & Galerie Max Hetzler, Berlin - Paris - London Galerie Max Hetzler 57, rue du Temple 75004 Paris M° Rambuteau, Hôtel de Ville France Phone : +33 (0)1 57 40 60 80 Mail : info@maxhetzler.com Internet Site : www.maxhetzler.com Keywords : Jérémy Demester, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "Rosemarie Castoro"

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 Après sa première grande rétrospective européenne l'an dernier au Museu d'Art Comtemporani de Barcelone (MACBA), la Galerie Thaddaeus Ropac a le plaisir d'annoncer la première exposition personnelle de Rosemarie Castoro (1939-2015), artiste américaine pionnière de l'art minimal, dans sa galerie du Marais. Coïncidant avec le 80e anniversaire de la naissance de l'artiste, l'exposition aborde toutes les facettes de sa pratique multidisciplinaire depuis le milieu des années 1960 jusqu'au milieu des années 1980. A travers une sélection d'oeuvres emblématiques, cette exposition entend rendre compte de la contribution essentielle apportée par Rosemarie Castoro au développement de la peinture abstraite, de la sculpture, de l'art conceptuel, de la poésie concrète et de la performance. De ses premières peintures, dont Frank Stella disait qu'elles révèlent la vision d'une grande coloriste à ses ?uvres murales monochromes et ses grandes sculptures organiques qui sont devenues sa marque de fabrique, l'?uvre de Castoro - longtemps éclipsée par celle de ses pairs masculins - est une redécouverte pour le public d'aujourd'hui. Rosemarie Castoro était une figure centrale de la scène artistique new-yorkaise dans les années 1960, aux côtés de Carl Andre avec qui elle était alors mariée. Son studio-loft à Soho devient un lieu de sociabilité où se rencontraient de nombreux artistes tels que Sol Lewitt, Michael Heizer, Richard Long, Lawrence Weiner, Lee Lozano, Robert Smithson, Agnes Martin et d'autres acteurs de cette scène artistique très soudée. L'une des rares femmes associées au minimalisme, elle s'est affranchie des frontières esthétiques de l'époque en introduisant des allusions surréalistes et sexuelles dans la rigueur abstraite du Minimalisme. En réalité, elle a elle-même ironiquement rejeté ce terme souvent utilisé pour décrire son oeuvre en 1986 en déclarant "Je ne suis pas une minimaliste, je suis un Maximust." Tout au long de sa vie, Castoro s'est évertuée à mélanger les différentes pratiques, se définissant elle-même comme une "paintersculptor". La critique d'art et commissaire d'exposition féministe Lucy R. Lippard l'a plus tard décrite comme une artiste ayant "subverti et dépassé le minimalisme sur son propre terrain." Galerie Thaddaeus Ropac 7, rue Debelleyme 75003 Paris M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire France Phone : +33 (0)1 42 72 99 00 Fax : +33 (0)1 42 72 61 66 Mail : galerie@ropac.net Internet Site : www.ropac.net Keywords : Rosemarie Castoro, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition de fin de résidence et portes ouvertes

Thu, 21 Feb 2019 17:00:00 4 jours/ 4 expositions/ 3 vernissages du 21 au 24 février 2019 de 16h à 20h Vernissages le 21 février à 18h puis le 22 février à 18h et le 23 février à 18h. Sur une proposition de Guilhem Monceaux. Avec le soutien de l'ADAGP "A un moment donné, une trentaine de personnes habitent dans la Villa. La moitié l'occupe à peu près depuis 2015, un peu moins de la moitié sont présents pour une demi année et six autres pour seulement trois mois. Parmi ses occupants : une équipe administrative, des bénévoles en charge d'ateliers techniques et des artistes invités à travailler dans les lumineux ateliers qui entourent la grande usine. Des personnalités, des intérêts et des pratiques variés que la Villa réunit sous un même toit. Pour quatre jours, la Villa se donne l'objectif de condenser le travail de la moitié de ses habitants à l'intérieur de l'usine. Est-il possible que le travail de seize personnes cohabite dans un même espace ? Si la Villa est un lieu de production pour ces artistes, est-ce qu'un moment de représentation peut rendre compte d'?uvres en cours de création ? Ou bien la visibilité marque-t-elle la finalité d'une pièce ? Pour tenter de répondre à ces questions, la Villa se saisit des quatre jours d'exposition et se transforme en programmation, où des ?uvres formelles croisent des pratiques informelles. Chaque journée se présente avec une nouvelle scénographie dans laquelle une partie des habitants se croisent, soit au long de la journée soit à des moments spécifiques. Ce sont quatre propositions différentes où les ?uvres réapparaissent dans la durée, ou reviennent sous une autre forme. Certaines ?uvres sont performées ou performent, des sculptures sont filmées et des peintures écrites. La Villa se laisse aussi contaminer dans ce temps imparti pour souligner l'importance de l'autonomie individuelle dans une dynamique de groupe. Ainsi les habitants de la Villa invitent des artistes extérieurs pour des performances et pour organiser des expositions dans l'exposition. La Villa est un regard introspectif sur une résidence de recherche et de production et sur la flexibilité d'une structure dont la mission première est d'accueillir. C'est aussi un aperçu du travail de tous ses habitants, que celui-ci soit visible ou pas." Avec : Les artistes résidents : Amandine Arcelli Anne Bourse Linda Branco Azahara Cerezo Grichka Commaret Mathilde Ganancia Shqipe Gashi Yukari Hara Agata Ingarden Rémy Louchart Garance Matton Pierrick Mouton Nefeli Papadimouli Nefelie Pd Laura Porter Gauthier Royal Anna Solal Les invités : Camille.besson Pauline Hardouin Romain Grateau Guizzo Luca Valentin Lewandowski (liste non définitive) Villa Belleville Résidence de Paris Belleville 23, rue Ramponeau 75020 Paris M° Belleville, Couronnes France Mail : contact@villabelleville.org Internet Site : www.villabelleville.org Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:00:00]

 
 
Vernissage de Laura Catalano et Isabelle Le Pors "perceptions féminines"
 
 
SHOES UP 061 - Release Party x Lacoste
 
 
Vernissage de Francesca Piqueras "Movimento"
 
 
Vernissage de Julien Caïdos "Oversize"

Thu, 21 Feb 2019 17:30:00 Mezzanine de l'Hôtel de Ville Du 21 février au 6 avril 2019 Visite guidée de l'exposition en compagnie de l'artiste avant le vernissage le jeudi 21 février 2019 à 18h Renseignements et réservations auprès du service Action culturelle 01 30 44 50 80 // action.culturelle@ville-guyancourt.fr En amont de l'exposition Oversize, la Ville de Guyancourt a accueilli le photographe Julien Caïdos en résidence de création au mois de décembre 2018. C'est une de ces routines auxquelles on ne pense plus trop : on enfile chaque matin des vêtements choisis rapidement, en fonction de l'humeur, de la météo ou du programme de la journée. Et pourtant : le vêtement dit quelque chose de ce que l'on est, ou plus précisément de ce que l'on veut être, c'est une représentation sociale. «L'idée de cette série m'est venue d'expériences de mon enfance, lorsque j'ouvrais le placard de mes parents pour essayer leurs vêtements. Puis, plus récemment, en observant les enfants dans la rue, dans les photographies de mode, ou encore dans les concours de beauté, j'ai trouvé un intérêt à réaliser une série de portraits où les enfants seraient habillés avec un vêtement appartenant à un de leurs parents. Pour ce projet j'ai donc proposé à des enfants, le temps d'une séance photo, de choisir un vêtement ou un accessoire dans l'armoire de leurs parents afin de réaliser un portrait d'eux. Au delà du simple « déguisement », je souhaitais aborder la question de l'identité autour du choix vestimentaire et du rapport entre l'enfant et ses parents.» Choisir un vêtement, c'est se distinguer, s'affirmer, cela participe de la construction de l'identité. Ce que l'enfant cherche en s'habillant, ce n'est pas un vêtement mais une individualité. Un habit n'est pas seulement une protection, une marque de pudeur, une ornementation, le vêtement relève d'un choix individuel. Hôtel de Ville de Guyancourt 14, rue Ambroise Croizat 78280 Guyancourt M° Gare de Saint-Quentin-en-Yvelines - Montigny-le-Bretonneux France Internet Site : www.ville-guyancourt.fr Keywords : Julien Caïdos, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:30:00]

 
 
Vernissage du Salon d'art Bella Z'Art

Thu, 21 Feb 2019 17:30:00 1ère édition de ce salon d'art thématique construit comme une exposition temporaire de musée : 60 artistes et près de 250 oeuvres (peinture, sculpture, gravure, dessin, photographie) sur 3 niveaux et plus de 650 m2 ! Invité d'honneur : Thibaut de Reimpré - Né en 1949 à Paris, il est un des représentants importants des peintres abstraits lyriques, aux accents parfois expressionnistes. (avec nos partenaires presse Artension / Art Insider / Miroir de l'Art / It Art Bag) Horaires d'ouverture : Jeudi 21 février : de 15h à 21h30 (presse et professionnel de 13h à 15h) Vendredi 22 février et Samedi 23 février de 10h à 20h Dimanche 24 février de 10h à 18h Au programme : - des tables rondes : vendredi et samedi de 16h à 18h - 5 prix seront remis au salon lors du finissage du dimanche après-midi - Prix Artension - Prix Art Insider - Prix "Espoir" Miroir de l'Art - Prix It Art Bag - Prix du public Plus d'informations : https://www.bellazart.com/salon2019 Facebook : https://www.facebook.com/edition2019premiere Instagram : https://www.instagram.com/galerie.bellazart Bastille Design Center 74, boulevard Richard Lenoir 75011 Paris M° Richard Lenoir, Saint-Ambroise France Phone : +33 (0)1 48 06 67 99 Mobile : +33 (0)6 09 66 33 87 Fax : +33 (0)1 48 06 58 16 Mail : info@bastille-design-center.com Internet Site : www.bastille-design-center.com Keywords : Bella Z'Art, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 18:30:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "Van Gogh"
 
 
Vernissage de Philippe Dupuy "Peindre"
 
 
Vernissage de Christian Vilette

Thu, 21 Feb 2019 18:30:00 Sur le mur rouge de l'hôtel de ville, 122 rue Houdan Christian Vilette, une vie exposée Du 21 février au 21 mars, Christian Vilette présente ses peintures, gravures et dessins sur le mur rouge de l'hôtel de ville. Rencontrez l'artiste le jeudi 21 février à 19h30 à l'occasion du vernissage de l'exposition. AQUARELLES ET DESSINS Parmi ses réalisations, Christian Vilette expose notamment des aquarelles représentant les villages de Balagne en Corse. « Dans mes aquarelles, j'aime travailler le contraste entre le noir et le blanc, entre l'ombre et la lumière », explique le peintre. Ce dernier dévoilera également un panneau rétrospectif de ses dessins réalisés entre 1961 et 1968, alors qu'il était élève aux Beaux-Arts. « J'ai tout appris à cette période : proportions, jeux d'ombres et de lumières, ombres projetées », ajoute l'artiste. Ses dessins de voyage permettront aussi aux visiteurs de découvrir paysages et monuments de Tunisie, Turquie ou encore Égypte. Enfin, quelques agrandissements de dessins, aquarelles et gravures, au format 120 x 80 cm, seront présentés au public. LA GRAVURE COMME SECONDE JEUNESSE Après une carrière d'architecte, Christian Vilette a découvert la gravure en 2010 au sein de La Tarlatane, atelier de gravure de Sceaux. Il apprend alors les fondamentaux de la discipline au contact d'artistes professionnels parmi lesquels Mija Allouche, Arnaud Laval ou encore Roland Sabatier, jusqu'à devenir président de l'association d'artistes pendant cinq ans. « J'ai notamment acquis la maîtrise de la technique à l'eau forte qui m'a permis de livrer de belles réalisations », conclut Christian Vilette. Sceaux Sceaux 92330 Sceaux M° RER B Sceaux, Robinson, Parc de Sceaux France Internet Site : www.sceaux.fr Keywords : Christian Vilette, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-21 19:30:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "OGM"
 
 
Vernissage de Sandra Encaoua & LAU
 
 
Inauguration de l'exposition "Grossophobie, stop ! Ensemble réagissons"
 
 
Vernissage de Mathieu Merlet Briand

Fri, 22 Feb 2019 17:00:00 Mathieu s'intéresse à l'influence de la technologie sur la perception de notre réalité contemporaine. Il questionne la matérialité de l'internet et ses représentations. Il cherche à traduire l'expérience spirituelle de l'internaute, l'imagination du surfeur face à ce flux d'informations sans fin. Dans ses projets se posent régulièrement des problèmes environnementaux (voir son exposition personnelle "#iceberg" 2017, "Environnement" 2017) également, inspiré par la lecture de l'essai philosophique d'Ariel Kyrou "Google God" 2010, il remet en question cette image presque divine associée avec les géants du web (voir l'exposition "non-site" du prix Dauphine pour l'art contemporain 2016). Il utilise comme moyen les grandes données. À travers ses algorithmes qu'il développe, à travers des processus de recyclage et des analogies avec la nature, il façonne les flux de données afin de créer des matérialisations tangibles. Abstractions, reliques, cristallisations ou fragments du Web, son travail protéiforme se concrétise principalement par des sculptures et des installations multimédias. https://mathieumerletbriand.studio EP7 Guinguette numérique et gourmande 133, avenue de France 75013 Paris M° Bibliothèque François Mitterrand France Mail : hello@ep7.paris Internet Site : ep7.paris Keywords : Mathieu Merlet Briand, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-22 18:00:00]

 
 
Vernissage d'Alexis Bernardi
 
 
44ème cérémonie des César

Fri, 22 Feb 2019 19:00:00 La 44ème cérémonie des César du cinéma, organisée par l'Académie des arts et techniques du cinéma, se déroulera à la salle Pleyel à Paris le 22 février 2019 et récompensera les films français sortis en 2018. Elle sera présentée par Kad Merad. Pour la première fois, un « César des lycéens » sera attribué ; il récompensera le meilleur film choisi par 2 000 élèves de terminale des lycées (généraux, technologiques et professionnels) choisis par l'Éducation nationale. Robert Redford recevra le César d'Honneur. C'est une véritable légende d'Hollywood qui viendra recevoir, le vendredi 22 février 2019 sur la scène de la Salle Pleyel, le César d'Honneur de la 44e Cérémonie. Acteur iconique, réalisateur d'exception, producteur passionné, fondateur et président de Sundance, festival de films indépendants le plus réputé au monde, Robert Redford a marqué de son empreinte chacune de ses implications dans le monde du cinéma. L'actrice franco-britannique Kristin Scott Thomas présidera la 44e cérémonie des César, qui se déroulera le 22 février à la salle Pleyel à Paris, a annoncé l'Académie des arts et techniques du cinéma. "C'est une figure d'élégance incontournable du cinéma qui ouvrira cette nouvelle édition de la grande fête annuelle du cinéma français", a indiqué Alain Terzian, le président de l'Académie, dans un communiqué. "Kristin Scott Thomas a une précision du jeu, une excellence dans chacune de ses interprétations, doublées d'un charme britannique irrésistible", a-t-il ajouté. "Son extrême grâce et la bienveillance qu'elle portera envers l'ensemble des nommés de la 44e cérémonie des César contribueront, à n'en pas douter, à la magie de cette merveilleuse soirée". Agée de 58 ans, l'actrice, qui compte plus de 60 films au cinéma à son actif, a commencé sa carrière en 1986 avec "Under the Cherry Moon" du chanteur Prince. Elle a ensuite atteint une renommée internationale avec "Lunes de fiel" (1992) de Roman Polanski et "Quatre mariages et un enterrement" (1994) de Mike Newell, qui lui a valu un Bafta de la meilleure actrice dans un second rôle. Kristin Scott Thomas s'est également illustrée dans "Mission impossible" (1996) de Brian de Palma, "Le Patient anglais" (1997) d'Anthony Minghella, "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux" (1998) de Robert Redford et "Gosford Park" de Robert Altman (2001). Elle a mené en parallèle une carrière en France, où elle été nommée trois fois pour le César de la meilleure actrice: pour "Il y a longtemps que je t'aime" de Philippe Claudel en 2009, "Partir" de Catherine Corsini en 2010 et "Elle s'appelait Sarah" de Gilles Paquet-Brenner en 2011. Ces dernières années, l'actrice a joué notamment dans les films "Dans la maison" (2012) de François Ozon, "Only God Forgives" (2013) de Nicolas Winding Refn, "The Invisible Woman" (2013) de Ralph Fiennes et "The Party" (2017) de Sally Potter. Elle est actuellement à l'affiche d'"Au bout des doigts" de Ludovic Bernard. Kristin Scott Thomas a été deux fois maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes, en 1999 et 2010. Le maître de cérémonie des 44e César sera le comédien et humoriste Kad Merad. Un César d'honneur sera remis à l'acteur américain Robert Redford. Kristin Scott Thomas succède à l'actrice et chanteuse Vanessa Paradis, qui avait ouvert la cérémonie des César l'an dernier. En 2017, le réalisateur Roman Polanski avait dû renoncer à la présider sous la pression de féministes, et n'avait pas été remplacé. #César2019 Le premier tour de vote pour les César 2019 a été clôturé le 22 janvier 2018 à minuit. Les résultats ont été dépouillés dans la nuit par VOXALY, sous contrôle d'huissier, pour être remis en main propre par l'huissier à Alain Terzian, Président de l'Académie, qui en a fait la lecture publique lors de la Conférence de Presse donnée le mercredi 23 janvier 2019 à 10h00 au restaurant Le Fouquet's, en présence du Maître de Cérémonie, Kad Merad. Nominations aux César 2019 Meilleur film - La Douleur d'Emmanuel Finkiel - En Liberté de Pierre Salvadori - Les Frères Sisters de Jacques Audiard - Le Grand Bain de Gilles Lellouche - Guy d'Alex Lutz - Jusqu'à la garde de Xavier Legrand - Pupille de Jeanne Herry Meilleur réalisateur - Emmanuel Finkiel pour La Douleur - Pierre Salvadori pour En Liberté - Jacques Audiard pour Les Frères Sisters - Gilles Lellouche pour Le Grand Bain - Alex Lutz pour Guy - Xavier Legrand pour Jusqu'à la garde - Jeanne Herry pour Pupille Meilleure actrice - Elodie Bouchez pour Pupille - Cécile de France pour Mademoiselle de Joncquières - Léa Drucker pour Jusqu'à la garde - Virginie Efira pour Un amour impossible - Adèle Haenel pour En Liberté - Sandrine Kiberlain pour Pupille - Mélanie Thierry pour La Douleur Meilleur acteur - Edouard Baer pour Mademoiselle de Joncquières - Romain Duris pour Nos batailles - Vincent Lacoste pour Amanda - Gilles Lellouche pour Pupille - Alex Lutz pour Guy - Pio Marmaï pour En Liberté - Denis Ménochet pour Jusqu'à la garde Meilleure actrice dans un second rôle - Isabelle Adjani pour Le Monde est à toi - Leïla Bekhti pour Le Grand Bain - Virginie Efira pour Le Grand Bain - Audrey Tautou pour En Liberté - Karin Viard pour Les Chatouilles Meilleur acteur dans un second rôle - Jean-Hugues Anglade pour Le Grand Bain - Damien Bonnard pour En Liberté - Clovis Cornillac pour Les Chatouilles - Philippe Katerine pour Le Grand Bain - Denis Podalydès pour Plaire, aimer et courir vite Meilleur espoir féminin - Ophélie Bau pour Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche - Galatea Bellugi pour L'apparition de Xavier Giannoli - Jenny Beth pour Un amour impossible - Lily-Rose Depp pour L'homme fidèle de Louis Garrel - Kenza Fortas pour Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin Meilleur espoir masculin - Anthony Bajon pour La Prière - Karim Leklou pour Le Monde est à toi - Dylan Robert pour Shéhérazade - Thomas Gioria pour Jusqu'à la garde - William Lebghil pour Première année Meilleur premier film - L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot - Les Chatouilles d'Andréa Bescond et Eric Métayer - Jusqu'à la garde de Xavier Legrand - Sauvage de Camille Vidal-Naquet - Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin Meilleur documentaire - America de Claus Drexel - De chaque instant de Nicolas Philibert - Le Grand Bal de Laetitia Carton - Ni juge ni soumise de Jean Libon et Yves Hinant - Le procès contre Mandela de Nicolas Champeaux et Gilles Porte Meilleur film étranger - Three Billboards, les panneaux de la vengeance de Martin McDonagh - Capharnaüm de Nadine Labaki - Cold War de Pawel Pawlikowski - Hannah d'Andrea Pallaoro - Girl de Lukas Dhont - Nos Batailles de Guillaume Senez Une affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda Meilleur scénario original - Pierre Salvadori, Benoît Graffin, Benjamin Charbit pour En Liberté ! - Gilles Lellouche, Ahmed Hamidi, Julien Lambroschini pour Le Grand Bain - Alex Lutz, Anaïs Deban, Thibault Segouin pour Guy - Xavier Legrand pour Jusqu'à La Garde - Jeanne Herry pour Pupille Meilleure adaptation - Andréa Bescond et Eric Métayer pour Les Chatouilles - Emmanuel Finkiel pour La Douleur - Jacques Audiard et Thomas Bidegain pour Les Frères Sisters - Emmanuel Mouret pour Mademoiselle de Joncquières - Catherine Corsini et Laurette Polmanss pour Un amour impossible Meilleurs costumes - Anaïs Romand et Sergio Ballo pour La Douleur - Pierre-Yves Gayraud pour L'Empereur de Paris - Miléna Canonero pour Les Frères Sisters - Pierre-Jean Larroque pour Mademoiselle de Joncquières - Anaïs Romand pour Un peuple et son roi Meilleurs décors - Pascal Le Guellec pour La Douleur - Emile Ghigo pour L'Empereur de Paris - Michel Barthélémy pour Les Frères Sisters - David Faivre pour Mademoiselle de Joncquières - Anaïs Romand pour Un peuple et son roi Meilleur film d'animation - Astérix : le secret de la potion magique de Louis Clichy et Alexandre Astier - Dilili à Paris de Michel Ocelot - Pachamama de Juan Antin Meilleur court métrage d'animation - Au coeur des ombres d'Alice Eça Guimarães et Mónica Santos - La mort, père et fils de Denis Walgenwtiz et Winshluss - Raymonde ou l'évasion verticale de Sarah Van Den Boom - Vilaine fille d'Ayce Kartal Meilleure musique originale - Anton Sanko pour Amanda - Camille Bazbaz pour En liberté ! - Alexandre Desplat pour Les Frères Sisters - Vincent Blanchard, Romain Greffe pour Guy - Pascal Sangla pour Pupille - Grégoire Hetzel pour Un amour impossible Meilleur court métrage - Braguino de Clément Cogitore - Les Indes galantes de Clément Cogitore - Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez - Laissez moi danser de Valérie Leroy - Les petits mains de Rémi Allier Meilleure photographie - Alexis Kavyrchine pour La Douleur - Benoît Debie pour Les Frères Sisters - Laurent Tangy pour Le Grand Bain - Nathalie Durand pour Jusqu'à la garde - Laurent Desmet pour Mademoiselle de Joncquières Meilleur montage - Valérie Deseine pour Les Chatouilles - Isabelle Devinck pour En Liberté ! - Juliette Welfling pour Les Frères Sisters - Simon Jacquet pour Le Grand Bain - Yorgos Lamprinos pour Jusqu'à la garde Meilleur son - Antoine-Basile Mercier, David Vranken, Aline Gavroy pour La Douleur - Brigitte Taillandier, Valérie De Loof, Cyril Holtz pour Les Frères Sisters - Cédric Deloche, Gwennolé Le Borgne, Marc Doisne pour Le Grand Bain - Yves-Marie Omnès, Antoine Baudouin, Stéphane Thiébaut pour Guy - Julien Sicart, Julien Roig, Vincent Verdoux pour Jusqu'à La Garde Au total, 226 films étaient éligibles cette année. L'Académie des César ne retient que les films sortis en salles entre le 1er et le 31 décembre 2018, ce qui peut expliquer l'absence de Roma, dans la catégorie meilleur film étranger, diffusé uniquement sur Netflix en France 22 César seront remis comme chaque année, dont le César du public qui est désormais décerné au film français ayant fait le plus d'entrées dans l'année : il devrait logiquement revenir aux Tuche 3, Liberté, égalité, fraternituche, avec ses 5 687 200 entrées enregistrées (juste devant La Ch'tite famille et ses 5 625 947 entrées totalisées). Puis, pour la première fois, le lundi suivant la cérémonie, le César des lycéens sera dévoilé. Un nouveau César sur le même modèle que le Goncourt des lycéens. Salle Pleyel 252, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile France Phone : +33 (0)1 42 56 13 13 Mail : rp@sallepleyel.fr Internet Site : www.sallepleyel.fr Keywords : cérémonie des César, César 2019, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-22 20:00:00]

 
 
Dîner de la 44ème cérémonie des César

Fri, 22 Feb 2019 22:00:00 Au menu du souper de gala, par le chef Pierre Gagnaire (3 étoiles), vendredi soir, après la 44ème cérémonie des César pour 750 convives, lauréats, nommés déçus et le tout-cinéma La 44ème cérémonie des César du cinéma, organisée par l'Académie des arts et techniques du cinéma, se déroulera à la salle Pleyel à Paris le 22 février 2019 et récompensera les films français sortis en 2018. Elle sera présentée par Kad Merad. Pour la première fois, un « César des lycéens » sera attribué ; il récompensera le meilleur film choisi par 2 000 élèves de terminale des lycées (généraux, technologiques et professionnels) choisis par l'Éducation nationale. Robert Redford recevra le César d'Honneur. C'est une véritable légende d'Hollywood qui viendra recevoir, le vendredi 22 février 2019 sur la scène de la Salle Pleyel, le César d'Honneur de la 44e Cérémonie. Acteur iconique, réalisateur d'exception, producteur passionné, fondateur et président de Sundance, festival de films indépendants le plus réputé au monde, Robert Redford a marqué de son empreinte chacune de ses implications dans le monde du cinéma. L'actrice franco-britannique Kristin Scott Thomas présidera la 44e cérémonie des César, qui se déroulera le 22 février à la salle Pleyel à Paris, a annoncé l'Académie des arts et techniques du cinéma. "C'est une figure d'élégance incontournable du cinéma qui ouvrira cette nouvelle édition de la grande fête annuelle du cinéma français", a indiqué Alain Terzian, le président de l'Académie, dans un communiqué. "Kristin Scott Thomas a une précision du jeu, une excellence dans chacune de ses interprétations, doublées d'un charme britannique irrésistible", a-t-il ajouté. "Son extrême grâce et la bienveillance qu'elle portera envers l'ensemble des nommés de la 44e cérémonie des César contribueront, à n'en pas douter, à la magie de cette merveilleuse soirée". Agée de 58 ans, l'actrice, qui compte plus de 60 films au cinéma à son actif, a commencé sa carrière en 1986 avec "Under the Cherry Moon" du chanteur Prince. Elle a ensuite atteint une renommée internationale avec "Lunes de fiel" (1992) de Roman Polanski et "Quatre mariages et un enterrement" (1994) de Mike Newell, qui lui a valu un Bafta de la meilleure actrice dans un second rôle. Kristin Scott Thomas s'est également illustrée dans "Mission impossible" (1996) de Brian de Palma, "Le Patient anglais" (1997) d'Anthony Minghella, "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux" (1998) de Robert Redford et "Gosford Park" de Robert Altman (2001). Elle a mené en parallèle une carrière en France, où elle été nommée trois fois pour le César de la meilleure actrice: pour "Il y a longtemps que je t'aime" de Philippe Claudel en 2009, "Partir" de Catherine Corsini en 2010 et "Elle s'appelait Sarah" de Gilles Paquet-Brenner en 2011. Ces dernières années, l'actrice a joué notamment dans les films "Dans la maison" (2012) de François Ozon, "Only God Forgives" (2013) de Nicolas Winding Refn, "The Invisible Woman" (2013) de Ralph Fiennes et "The Party" (2017) de Sally Potter. Elle est actuellement à l'affiche d'"Au bout des doigts" de Ludovic Bernard. Kristin Scott Thomas a été deux fois maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes, en 1999 et 2010. Le maître de cérémonie des 44e César sera le comédien et humoriste Kad Merad. Un César d'honneur sera remis à l'acteur américain Robert Redford. Kristin Scott Thomas succède à l'actrice et chanteuse Vanessa Paradis, qui avait ouvert la cérémonie des César l'an dernier. En 2017, le réalisateur Roman Polanski avait dû renoncer à la présider sous la pression de féministes, et n'avait pas été remplacé. #César2019 Le premier tour de vote pour les César 2019 a été clôturé le 22 janvier 2018 à minuit. Les résultats ont été dépouillés dans la nuit par VOXALY, sous contrôle d'huissier, pour être remis en main propre par l'huissier à Alain Terzian, Président de l'Académie, qui en a fait la lecture publique lors de la Conférence de Presse donnée le mercredi 23 janvier 2019 à 10h00 au restaurant Le Fouquet's, en présence du Maître de Cérémonie, Kad Merad. Nominations aux César 2019 Meilleur film - La Douleur d'Emmanuel Finkiel - En Liberté de Pierre Salvadori - Les Frères Sisters de Jacques Audiard - Le Grand Bain de Gilles Lellouche - Guy d'Alex Lutz - Jusqu'à la garde de Xavier Legrand - Pupille de Jeanne Herry Meilleur réalisateur - Emmanuel Finkiel pour La Douleur - Pierre Salvadori pour En Liberté - Jacques Audiard pour Les Frères Sisters - Gilles Lellouche pour Le Grand Bain - Alex Lutz pour Guy - Xavier Legrand pour Jusqu'à la garde - Jeanne Herry pour Pupille Meilleure actrice - Elodie Bouchez pour Pupille - Cécile de France pour Mademoiselle de Joncquières - Léa Drucker pour Jusqu'à la garde - Virginie Efira pour Un amour impossible - Adèle Haenel pour En Liberté - Sandrine Kiberlain pour Pupille - Mélanie Thierry pour La Douleur Meilleur acteur - Edouard Baer pour Mademoiselle de Joncquières - Romain Duris pour Nos batailles - Vincent Lacoste pour Amanda - Gilles Lellouche pour Pupille - Alex Lutz pour Guy - Pio Marmaï pour En Liberté - Denis Ménochet pour Jusqu'à la garde Meilleure actrice dans un second rôle - Isabelle Adjani pour Le Monde est à toi - Leïla Bekhti pour Le Grand Bain - Virginie Efira pour Le Grand Bain - Audrey Tautou pour En Liberté - Karin Viard pour Les Chatouilles Meilleur acteur dans un second rôle - Jean-Hugues Anglade pour Le Grand Bain - Damien Bonnard pour En Liberté - Clovis Cornillac pour Les Chatouilles - Philippe Katerine pour Le Grand Bain - Denis Podalydès pour Plaire, aimer et courir vite Meilleur espoir féminin - Ophélie Bau pour Mektoub My Love d'Abdellatif Kechiche - Galatea Bellugi pour L'apparition de Xavier Giannoli - Jenny Beth pour Un amour impossible - Lily-Rose Depp pour L'homme fidèle de Louis Garrel - Kenza Fortas pour Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin Meilleur espoir masculin - Anthony Bajon pour La Prière - Karim Leklou pour Le Monde est à toi - Dylan Robert pour Shéhérazade - Thomas Gioria pour Jusqu'à la garde - William Lebghil pour Première année Meilleur premier film - L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot - Les Chatouilles d'Andréa Bescond et Eric Métayer - Jusqu'à la garde de Xavier Legrand - Sauvage de Camille Vidal-Naquet - Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin Meilleur documentaire - America de Claus Drexel - De chaque instant de Nicolas Philibert - Le Grand Bal de Laetitia Carton - Ni juge ni soumise de Jean Libon et Yves Hinant - Le procès contre Mandela de Nicolas Champeaux et Gilles Porte Meilleur film étranger - Three Billboards, les panneaux de la vengeance de Martin McDonagh - Capharnaüm de Nadine Labaki - Cold War de Pawel Pawlikowski - Hannah d'Andrea Pallaoro - Girl de Lukas Dhont - Nos Batailles de Guillaume Senez Une affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda Meilleur scénario original - Pierre Salvadori, Benoît Graffin, Benjamin Charbit pour En Liberté ! - Gilles Lellouche, Ahmed Hamidi, Julien Lambroschini pour Le Grand Bain - Alex Lutz, Anaïs Deban, Thibault Segouin pour Guy - Xavier Legrand pour Jusqu'à La Garde - Jeanne Herry pour Pupille Meilleure adaptation - Andréa Bescond et Eric Métayer pour Les Chatouilles - Emmanuel Finkiel pour La Douleur - Jacques Audiard et Thomas Bidegain pour Les Frères Sisters - Emmanuel Mouret pour Mademoiselle de Joncquières - Catherine Corsini et Laurette Polmanss pour Un amour impossible Meilleurs costumes - Anaïs Romand et Sergio Ballo pour La Douleur - Pierre-Yves Gayraud pour L'Empereur de Paris - Miléna Canonero pour Les Frères Sisters - Pierre-Jean Larroque pour Mademoiselle de Joncquières - Anaïs Romand pour Un peuple et son roi Meilleurs décors - Pascal Le Guellec pour La Douleur - Emile Ghigo pour L'Empereur de Paris - Michel Barthélémy pour Les Frères Sisters - David Faivre pour Mademoiselle de Joncquières - Anaïs Romand pour Un peuple et son roi Meilleur film d'animation - Astérix : le secret de la potion magique de Louis Clichy et Alexandre Astier - Dilili à Paris de Michel Ocelot - Pachamama de Juan Antin Meilleur court métrage d'animation - Au coeur des ombres d'Alice Eça Guimarães et Mónica Santos - La mort, père et fils de Denis Walgenwtiz et Winshluss - Raymonde ou l'évasion verticale de Sarah Van Den Boom - Vilaine fille d'Ayce Kartal Meilleure musique originale - Anton Sanko pour Amanda - Camille Bazbaz pour En liberté ! - Alexandre Desplat pour Les Frères Sisters - Vincent Blanchard, Romain Greffe pour Guy - Pascal Sangla pour Pupille - Grégoire Hetzel pour Un amour impossible Meilleur court métrage - Braguino de Clément Cogitore - Les Indes galantes de Clément Cogitore - Kapitalistis de Pablo Muñoz Gomez - Laissez moi danser de Valérie Leroy - Les petits mains de Rémi Allier Meilleure photographie - Alexis Kavyrchine pour La Douleur - Benoît Debie pour Les Frères Sisters - Laurent Tangy pour Le Grand Bain - Nathalie Durand pour Jusqu'à la garde - Laurent Desmet pour Mademoiselle de Joncquières Meilleur montage - Valérie Deseine pour Les Chatouilles - Isabelle Devinck pour En Liberté ! - Juliette Welfling pour Les Frères Sisters - Simon Jacquet pour Le Grand Bain - Yorgos Lamprinos pour Jusqu'à la garde Meilleur son - Antoine-Basile Mercier, David Vranken, Aline Gavroy pour La Douleur - Brigitte Taillandier, Valérie De Loof, Cyril Holtz pour Les Frères Sisters - Cédric Deloche, Gwennolé Le Borgne, Marc Doisne pour Le Grand Bain - Yves-Marie Omnès, Antoine Baudouin, Stéphane Thiébaut pour Guy - Julien Sicart, Julien Roig, Vincent Verdoux pour Jusqu'à La Garde Au total, 226 films étaient éligibles cette année. L'Académie des César ne retient que les films sortis en salles entre le 1er et le 31 décembre 2018, ce qui peut expliquer l'absence de Roma, dans la catégorie meilleur film étranger, diffusé uniquement sur Netflix en France 22 César seront remis comme chaque année, dont le César du public qui est désormais décerné au film français ayant fait le plus d'entrées dans l'année : il devrait logiquement revenir aux Tuche 3, Liberté, égalité, fraternituche, avec ses 5 687 200 entrées enregistrées (juste devant La Ch'tite famille et ses 5 625 947 entrées totalisées). Puis, pour la première fois, le lundi suivant la cérémonie, le César des lycéens sera dévoilé. Un nouveau César sur le même modèle que le Goncourt des lycéens. Fouquet's 99, avenue des Champs-Elysées 46, avenue George V 75008 Paris M° George V France Phone : +33 (0)1 40 69 60 50 Fax : +33 (0)1 40 69 60 55 Mail : fouquets@lucienbarriere.com Internet Site : www.lucienbarriere.com/localized/fr/restaurants/nos_restaurants/fouquets.htm Keywords : cérémonie des César, César 2019, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-22 23:00:00]

 
 
Inauguration du Salon International de l'Agriculture
 
 
Finissage de l'exposition "Murs Ouverts #30"
 
 
Vernissage de l'exposition collective "Daedalus' Choice"

Sat, 23 Feb 2019 14:00:00 du 23 février au 30 mars Darren Almond, Vik Muniz, Philippe Ramette, Michael Scott, James Siena, Joël Stein, Dan Walsh, Hannah Whitaker Daedalus' Choice, la nouvelle exposition collective de Xippas Paris, réunit les ?uvres de 8 artistes qui renvoient au thème du labyrinthe et à ses multiples dimensions. Elle invite le visiteur dans un dédale scénographique et imagine l'insurrection fantasmée d'une figure légendaire, devenue commissaire. Dès l'entrée, Closed Heliopolis (2007) de James Siena annonce le sujet sous la forme d'un plan de ville labyrinthique vue de dessus. Par définition ces représentations sont dénuées de perspective, mais James Siena dessine la ville en utilisant un algorithme et crée de cette manière l'illusion d'une impasse. Il faudra la contourner en descendant l'escalier pour découvrir le parcours de l'exposition dans une salle souterraine. Dans cet espace mis en scène, le visiteur se trouve confronté à des labyrinthes physiques et temporels. Il est d'abord accueilli par Perfect Time (2013), l'horloge mécanique de Darren Almond. Erigée en totem, contraignant l'entrée de la salle, l'?uvre permet d'imaginer un fantasme borgésien dans lequel les temps ne se succèdent pas, mais existent simultanément. Plus loin, la photo Winter Landscapes (2014) d'Hannah Whitaker s'interroge sur la restitution de notre mémoire, en montrant comment une expérience vécue peut se briser en morceaux dans les couloirs de l'inconscient, pour ressurgir sous forme fragmentée, comme un puzzle. La recomposition s'invite aussi avec l'intervention de Philippe Ramette qui conçoit pour cette exposition des cimaises suspendues au plafond, évoquant l'idée de murs inversés. Sur ces cimaises sont accrochées des dessins qui introduisent avec humour la figure humaine et ses doutes existentiels. En contrepoids, les ?uvres de Michael Scott détournent notre regard de cette architecture suspendue et révèlent des labyrinthes souterrains, composés de tuyaux, de canalisations et de robinets d'arrêt. Deux ?uvres de Dan Walsh explorent quant à elles la dimension abstraite du sujet. Leurs titres se répondent phonétiquement - Treat (2013) et Retreat (2009) et leur composition ornementale isole ou multiplie les zones d'enfermement. L'idée du labyrinthe abstrait se décline aussi dans l'?uvre de Joël Stein, qui s'est intéressé à ce sujet dès la fin des années 50, et s'est rapproché ici de l'iconographie grecque d'un labyrinthe unicursal; ou dans les ?uvres de James Siena dont le concept emploie l'algorithme et transforme son ?uvre en compositions fluides et mouvantes ou encore géométriques. Il y a enfin les dédales au sens propre, réinterprétés par Vik Muniz comme Carcere XIV, The Gothic Arch, after Piranesi Prison (2002), prison imaginée par Piranèse à la fin du 18ème siècle ou Dog, After Francesco Segala (2001), le chien dessiné par l'architecte italien du 16ème siècle. Il devient alors possible avec ce dernier de jouer en suivant du regard un parcours imaginaire, pour trouver une issue, à la manière de Daedalus. James Siena, Closed Heliopolis, 2007. Courtesy of the Artist and Pace Gallery Galerie Xippas 108, rue Vieille du Temple 75003 Paris M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul France Phone : +33 (0)1 40 27 05 55 Fax : +33 (0)1 40 27 07 16 Mail : paris@xippas.com Internet Site : www.xippas.com Keywords : Darren Almond, Vik Muniz, Philippe Ramette, Michael Scott, James Siena, Joël Stein, Dan Walsh, Hannah Whitaker, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-23 15:00:00]

 
 
Métronome(s) - Performance dansée de Julia Feix

Sat, 23 Feb 2019 15:00:00 Au milieu du public et des ?uvres, la danseuse et chorégraphe Julia Feix viendra présenter un parcours dansé de l'exposition « uN cOEUR sIMPLE ». Improvisation, jeu, dessin dans l'espace, l'intention de la jeune danseuse - diplômée d'études chorégraphiques au Conservatoire de Montreuil - est de mettre ses mouvements en relation avec les ?uvres déployées dans les 3 salles du Centre Tignous d'Art Contemporain. Performance en déambulation. Durée approximative : 10 minutes Entrée libre. Pas de réservation. Et à 16h : visite commentée de l'exposition « uN cOEUR sIMPLE ». Entrée libre. Dans le cadre de l'exposition "uN cOEUR sIMPLE" Une proposition de César Brunel et Louis Meyer, commissaires associés. Avec Pierre Aghaikian, César Brunel, Jean Cador, Pierre Delmas, Skander Mestiri, Louis Meyer et Arslane Smirnov Graphisme : Lenny Hudson Nous avons choisi de travailler sur les notions d'hallucinations en tant que projection d'images fantasmatiques issue de phénomènes extérieurs ou intérieurs. Nous avons trouvé des éléments, dans le travail des artistes que nous avons sélectionnés pour ce projet d'exposition, qui se raccrochent directement à cet état particulier de conscience. Que ce soit dans les compositions fiévreuses de Pierre Aghaikian ou dans les reconstitutions de saisies policières liées au trafic de stupéfiants produites par Pierre Delmas, nous faisons l'expérience d'une réalité distordue. Ce glissement qui s'apparente à un assoupissement, à une perception trouble, se manifeste dans les peintures de Jean Cador, de César Brunel ainsi que dans les gravures de Skander Mestiri. L'état intermédiaire qui caractérise cette hallucination est aussi présent dans la mise en scène déployée par Louis Meyer et Arslane Smirnov. La frontière entre rationalité et subjectivité, observation et délire motive notre proposition. Elle s'inscrit dans un rapport au monde caractérisé par la prolifération frénétique des images et leur diffusion. Centre Tignous d'Art Contemporain - Le 116 116, rue de Paris cactignous@montreuil.fr 93105 Montreuil Cedex M° Robespierre France Phone : +33 (0)1 71 89 28 00 Mail : cactignous@montreuil.fr Internet Site : www.montreuil.fr/centretignousdartcontemporain Keywords : Pierre Aghaikian, César Brunel, Jean Cador, Pierre Delmas, Skander Mestiri, Louis Meyer, Arslane Smirnov, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-23 16:00:00]

 
 
Vernissage de Michaël Brack "Doppelgänger"
 
 
Vernissage de l'exposition "L'eau dans l'art"
 
 
Vernissage de Wade Guyton "Natural Wine"
 
 
Vernissage de l'exposition "Jonas Mekas : Keep Singing"
 
 
Finissage du Salon d'art Bella Z'Art

Sun, 24 Feb 2019 13:00:00 1ère édition de ce salon d'art thématique construit comme une exposition temporaire de musée : 60 artistes et près de 250 oeuvres (peinture, sculpture, gravure, dessin, photographie) sur 3 niveaux et plus de 650 m2 ! Invité d'honneur : Thibaut de Reimpré - Né en 1949 à Paris, il est un des représentants importants des peintres abstraits lyriques, aux accents parfois expressionnistes. (avec nos partenaires presse Artension / Art Insider / Miroir de l'Art / It Art Bag) Horaires d'ouverture : Jeudi 21 février : de 15h à 21h30 (presse et professionnel de 13h à 15h) Vendredi 22 février et Samedi 23 février de 10h à 20h Dimanche 24 février de 10h à 18h Au programme : - des tables rondes : vendredi et samedi de 16h à 18h - 5 prix seront remis au salon lors du finissage du dimanche après-midi - Prix Artension - Prix Art Insider - Prix "Espoir" Miroir de l'Art - Prix It Art Bag - Prix du public Plus d'informations : https://www.bellazart.com/salon2019 Facebook : https://www.facebook.com/edition2019premiere Instagram : https://www.instagram.com/galerie.bellazart Bastille Design Center 74, boulevard Richard Lenoir 75011 Paris M° Richard Lenoir, Saint-Ambroise France Phone : +33 (0)1 48 06 67 99 Mobile : +33 (0)6 09 66 33 87 Fax : +33 (0)1 48 06 58 16 Mail : info@bastille-design-center.com Internet Site : www.bastille-design-center.com Keywords : Bella Z'Art, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-24 14:00:00]

 
 
Inauguration de l'espace Occitanie Pyrénées-Méditerranée
 
 
Présentation Hyun Mi Nielsen
 
 
Défilé Rokh
 
 
Défilé Ottolinger
 
 
Défilé Jacquemus
 
 
Inauguration de l'espace Hérault
 
 
Vernissage de l'exposition "LE PRIX DE LA PRESSE 2019"
 
 
Rencontre avec Paul Ardenne

Tue, 26 Feb 2019 18:00:00 Dans le cadre de l'exposition "Lost in nature library" nous avons le plaisir de vous inviter à une soirée débat en présence des artistes et de Paul Ardenne, qui présentera son dernier livre : "Un art écologique création plasticienne et anthropocène" Editions la Muette / Le bord de l'eau Places limitées ! Inscriptions obligatoire à contact@galerieouizeman.com Dans le cadre de l'exposition "Lost In Nature's Library Part 2" avec Anne-Sophie Emard, Neil Lang, Romain Gandolphe, Je?re?my Gobe?, Eric Michel, Olivier Nottellet, Tim Parchikov, Jean-Michel Pancin Lost In Nature's Library Part 1 // 12 de?cembre / 22 de?cembre 2018 Vernissage Mercredi 12 décembre 18h/21h Lost in Nature's Library Part 2 // 26 janvier / 23 Fe?vrier 2019 Performance de Romain Gandolphe Samedi 26 Janvier 2019 18h « Dues a? l'homme ou naturelles, les catastrophes affectent tous les pays du monde ainsi que leur population. » « L'homme serait-il devenu la premie?re cause des catastrophes naturelles ? » Affirmation ou question l'e?vidence saute aux yeux : Notre monde va mal. L'humanite? a puise? dans une Nature ge?ne?reuse et s'en est de?connecte?e. Peut-e?tre est-il temps de faire une pause. Et d'observer, de poser un regard attentif sur le monde qui nous entoure. Que s'est-il passe? ? Serions-nous e?gare?s dans la fore?t des signes e?pars que nous transmet la Nature ? Nos intuitions, nos e?motions, nos sentiments nous aident-ils encore a? trouver un chemin. La politique, la religion, l'argent, l'information nous apportent-ils re?ellement des re?ponses ? Performance "A kind of tree" de Romain Gandolphe Dans le cadre de l'exposition "Lost in nature Library", l'artiste Romain Gandolphe réalisera la performance "A kind of tree". // Percevoir l'invisible c'est le challenge que poursuit Romain Gandolphe dans la performance "A kind of tree". Un rendez-vous, une fugace apparition. Parcourir l'éphémère... Il fait référence à l'artiste chamane, Joseph Beuys dont l'?uvre explorera les fossés entre nature et culture. // "Lost in nature library" est une exposition qui nous invite à regarder la Nature, y puiser son inspiration, la représenter dans sa splendeur et sa rareté, y déceler un pouvoir et une signification symbolique. Toutes ces démarches jalonnent l'histoire de l'art sur tous les continents et à toutes les époques. Les représentations de l'Apocalypse et de l'Enfer ou encore l'évasion loin des foules et des villes témoignaient d'une conscience floue de la fin du monde et de ses catastrophes écologiques. Lost in nature's library propose un cheminement, une aventure dont chaque ?uvre est une étape pour ressentir, chercher, appréhender, questionner, être un regardeur de l'éternité... Group Show Anne-Sophie Emard Eric Michel Neil Lang Olivier Nottellet Romain Gandolphe Tim Parchikov Jérémy Gobé Jean-Michel Pancin Du 26 janvier au 23 février 2019 Galerie Odile Ouizeman 10-12, rue des Coutures Saint-Gervais 75003 Paris M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert France Phone : +33 (0)1 42 71 91 89 Fax : +33 (0)1 42 71 94 13 Mail : contact@galerieouizeman.com Internet Site : www.galerieouizeman.com Keywords : Anne-Sophie Emard, Neil Lang, Romain Gandolphe, Jérémy Gobé, Eric Michel, Olivier Nottellet, Tim Parchikov, Jean-Michel Pancin, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-26 19:00:00]

 
 
Inauguration de l'espace Haute-Garonne et de l'espace Gard
 
 
Inauguration de l'espace Hautes-Pyrénées
 
 
Galeries Lafayette x 10SOUL
 
 
Duel Magazine #3 Launch Party

Wed, 27 Feb 2019 17:00:00 Duel Magazine #3 Launch Party at 0fr ! Pour l'occasion un vernissage est organisé le 27 février 2018 à partir de 18h00 à la galerie Ofr : 20 rue dupetit Thouars 75003 Paris. For the occasion an opening is organized the 27 February 2018 beginning at 6. pm at Ofr gallery : 20 rue dupetit Thouars 75003 Paris. DUEL MAGAZINE est dédié à la promotion de talents établis ou émergents à travers cette publication imprimée et le magazine en ligne. Notre mission est de donner un maximum de lisibilité aux artistes qui nous inspirent. Ce troisième numéro est imprimé avec 4 visuels de couverture différents. DUEL MAGAZINE is dedicated to support emerging and established artists through our print publication and online platform. Our mission is to give maximum visibility to the artists that inspire us. This third issue is printed with 4 different cover visuals. Duel #3 is featuring : HECTOR ARCE ESPASAS ARTSIMOUS SAMANTHA BITTMAN PALMA BLANK BLOOM VINCENT DE BOER KADAR BROCK THOMAS BRODIN TAIS CHANTAL SIROLE ARTHUR DELLOYE BON DUKE MAXIME FROGÉ JOSEPH HART LESLIE HEWITT ROBBERT JACOBS MARC KRAUSE CHARLOTTE KRIEGER JULIEN LECOMTE ELKA JOHAN LEROUX LOCAL INDUSTRY ROBERT NAVA ADAM PETER JOHNSON ANDREW PRAYZNER RICHARD SANDLER BILL SAYLOR ROMAIN SELLIER WENDELIN SPIESS SYNCHRODOGS FIONA TORRE ANNE VIEUX MICKAEL VIS WILL & JOAN BRIAN WILLMONT Librairie 0fr 20, rue Dupetit-Thouars 75003 Paris M° Temple France Phone : +33 (0)1 42 45 72 88 Mail : info@ofrsystem.com Internet Site : www.ofrsystem.com Keywords : Duel Magazine, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-27 18:00:00]

 
 
HKFG Paris AW19 Presentation & Reception
 
 
Vernissage de Mathieu Desjardins
 
 
Vernissage d'Oh de Laval & Co

Wed, 27 Feb 2019 17:30:00 Chaque pièce de Oh de Laval ressemble à une histoire qui flotte, mi-réelle, mi-folle, dans l'inconscient de chacun. Cette vie que nous ne vivrons jamais / que nous aurions tellement aimé... Cette personne à qui nous voudrions rouler une pelle / mais nous ne le ferons jamais... Cet endroit où nous rêvons d'aller / et où nous n'irons pas ... Chaque pièce de Oh de Laval ressemble à une histoire qui flotte, mi-réelle, mi-folle, dans l'inconscient de chacun. Oh de Laval lève un voile sur nos pensées les plus secrètes, les plus inavouables, les plus sombres... Noires blanches et rouges sont les nuits et les tableaux de Oh. Oh est peintre. Des Tattoo artistes seront présents !! Nicolas alias Kokote, imprimeur de formation, il s'épanouit aujourd'hui a travers le tatouage et l'art en tout genre. Élevé à la sauce graffiti vandale dans les années 90, son monde fait la part-belle à l'imagination. Ces dessins, simple au premier abord, nous amènent à une introspection et une réflexion sur nous même. Son travail : https://www.instagram.com/ots.kokote/ Abigail : C'est la symbiose paradoxale d'un monde délicat et désabusé, elle pose sur toile les rêves qu'elle reçoit. Une tentative de communication entre elle et elle... et autre chose... Peintre , illustratrice et tatoueuse elle navigue en "nos troubles" en prenant le risque de vous voir projeter vos propres ombres sur ses toiles. Son travail : https://www.instagram.com/abigail_abeille/ Morgan alias shelmister, né à Toulouse en 1984, est un touche-à-tout autodidacte issu de la scène graffiti. Il réalise peintures, sculptures ou décorations comme des lampes, miroirs ou mobilier. Influencé et inspiré par le surréalisme, le Street art, le tatouage et la scène lowbrow/punk art entre autres. Son travail : https://www.instagram.com/shelmister1 59Rivoli L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres » 59, rue de Rivoli 75001 Paris M° Châtelet France Mail : rivoli59@gmail.com Internet Site : www.59rivoli.org Keywords : Oh de Laval, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-27 18:30:00]

 
 
DEDICATE MAGAZINE COCKTAIL & PARTY
 
 
Finissage de Carole Benzaken "LÀ-BAS...TOI"

Thu, 28 Feb 2019 16:00:00 12 janvier - 23 février 2019 vernissage samedi 12 janvier de 15h à 20h 3, rue du Cloître Saint-Merri 18, rue du Bourg-Tibourg 75004 Paris La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter Là-bas...Toi, la huitième exposition personnelle de Carole Benzaken depuis 1993, qui investira pour la première fois simultanément les deux galeries rue du Bourg-Tibourg et rue du Cloître Saint-Merri. En construisant depuis près de 30 ans une ?uvre polysémique qui rançonne les flux d'images pour prélever des instantanés, Carole Benzaken élabore méthodiquement un travail homogène qui n'empêche nullement les ramifications hétérogènes de se former. L'artiste questionne la profusion et la précipitation avec lesquelles ces images nous assaillent en permanence, provoquant un sentiment de satiété quant à une multiplicité visuelle qui n'est jamais assouvie. Dans la galerie de la rue du Bourg-Tibourg, Carole Benzaken présentera la série des Greffes, huit tableaux de format identique dont les variations chromatiques man?uvrent du vert acide au plus amical des roses. Le sujet de l'?uvre est dissimulé par la peinture et se dérobe à notre capacité de reconnaissance tant les effets d'accélérations de vitesse le masquent. Seules quelques lignes verticales viennent battre la mesure de cette frénétique horizontalité, scandant les folles échappées du pinceau de l'artiste. En une oralité et une musicalité éloquente («Je peins comme je parle» dit l'artiste), ces tableaux emportent le spectateur dans une course spatiale et temporelle puissante. De la même manière, la série des Au réveil, il était midi* présentée à la galerie de la rue du Cloître Saint-Merri, contrarie aussi notre entendement. Si l'on pense distinguer des arbres, des habitations, des murailles ou un paysage sous la neige ; la succession de cadres tels des fenêtres d'écrans hypertextuels qui viendraient se surimposer aux meurtrissures froissées de peinture blanche (fourmillement de lettres oubliées ou d'une nuée de volatiles) déjouent toute tentative d'identification raisonnée. Après les (Lost) Paradise, ces peintures nous parlent de lieux archétypaux où l'empreinte des hommes serait brouillée par le processus pictural superposant un ensemble de couches plus ou moins translucides. Ces paysages sont illuminés par un trouble perceptif analogue aux vibrations lumineuses et colorées des écrans contemporains. Les ?uvres sur papier Portée d'Ombres perpétuent ce sentiment de défaillance de la représentation, de cette figuration si trompeuse qu'elle en devient abstraite.En écho à la division par tranche et lamelles verticales, ces dessins à l'huile en bâton reprennent le motif cher à Carole Benzaken des branchages, comme manifestations imagées de la filiation, de la racine à la transmission. Tandis que les petits Oliviers Rouges cuits dans le verre cadencent la galerie d'une vivacité colorée agissante comme contrepoints des Greffes, les deux grands Trees tempèrent l'accrochage avec la sérieuse impénétrabilité d'une forêt de bouleau. Dans la lignée des paysages africains, des (Lost) Paradise, des I-Bowa, des Od drzwi do drzwi ou de Saviv Saviv qui incarnaient alors des questions de mémoire traumatiques et textuelles, ce nouvel ensemble d'?uvres permet une incursion inédite dans la généalogie personnelle de l'artiste. Tandis que la contamination continue à se déployer (déplier) dans l'espace, Carole Benzaken poursuit ses expérimentations picturales et ses déplacements nécessaires en informant chaque monde technique par un autre, problématisant ainsi son désir de peindre et de penser l'image aujourd'hui. * Extrait du poème L'Aube, d'Arthur Rimbaud Née en 1964 à Grenoble, Carole Benzaken vit et travaille à Paris. Diplômée en 1990 de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Carole Benzaken fait une entrée remarquée sur la scène artistique en exposant à la Fondation Cartier pour l'art contemporain dès 1994. Lauréate du Prix Marcel Duchamp 2004, elle présente l'exposition Search for the New Land à l'espace 315 du Centre Pompidou. Le travail de Carole Benzaken a fait l'objet de nombreuses expositions personnelles telle l'exposition monographique au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme à Paris en 2011, au Musée des Beaux-Arts de Nancy au printemps 2014 ainsi qu'à la BWA Contemporay Art Gallery à Katowice, en Pologne à l'automne 2015. Plus récemment, elle a aussi bénéficié d'expositions personnelles au prestigieux Carré Saint-Anne à Montpellier, au Museum Slaskie à Katowice, Pologne en 2016, ou au Musée de Louviers en 2017. Elle a bénéficié d'expositions significatives dans des institutions prestigieuses, notamment avec La terre la plus contraire à la Fondation Fernet Branca (Saint Louis, France), Invitation au Voyage - 15 ans du Prix Marcel Duchamp en 2015 à La Centrale (Belgique), Miss Dior en 2015 (Pékin, Chine), Une spiritualité au féminin en 2013 au Musée d'Art Sacré (Dijon, Musée du Hiéron, Paray-le-Monial, France), Palmiers, palmes et palmettes en 2013 au Musée Masséna (Nice, France), Elles@centrepompidou en 2009 au Centre Pompidou (Paris, France), Contemporary Cool and Collected en 2007 au Mint Museum of Art, (Charlotte, USA), Eye on Europe : Prints, books and multiples, 1960 to now en 2007 au MOMA (New-York, États-Unis). L'?uvre de Carole Benzaken est présente dans de prestigieuses collections publiques et privées, telles que la Royal Academy of Arts (Londres, Royaume-Uni), le Museum of Modern Art (New-York, États-Unis), le Musée d'Art Contemporain du Val de Marne (MAC/VAL, Vitry, France), le Fonds Régional d'Art Contemporain (Alsace, France), le Musée national d'art moderne - Centre Pompidou (Paris, France), le Fonds National d'Art Contemporain (France), le Fonds Régional d'Art Contemporain (Midi-Pyrénées, France), la Fondation Cartier (Paris, France), le Fonds Régional d'Art Contemporain d'Ile de France (France), Fonds Régional d'Art Contemporain (Auvergne, France), la Collection Fondation LVMH (France). Son travail a également fait l'objet de plusieurs commandes publiques comme pour le Mobilier National en 1998 avec la réalisation d'une tapisserie, l'Eglise Saint-Sulpice de Varennes-Jarcy en 1997-2001 avec la production de vitraux, le hall du 32, rue Blanche à Paris en proposant un polyptyque verrier monumental rétro-éclairé et programmé en 2009-2012. Carole Benzaken fut récompensée par de nombreux prix et distinctions, notamment avec le Prix Albert Rocheron en 1991, en étant nommée Chevalier des Arts et lettres en 1998, puis Officier des Arts et des Lettres en 2008, puis Chevalier de la Légion d'honneur en 2011. En 2019, son travail fera l'objet d'expositions personnelles au printemps à L'Abbaye de Cluny - invitée par le Centre des Monuments Nationaux, et pendant l'été au Château de Tournon à Tournon sur Rhône. Vue d'atelier, 2018 © David Bordes Galerie Nathalie Obadia 3, rue du Cloître Saint-Merri 75004 Paris M° Hôtel de Ville, Rambuteau France Phone : +33 (0)1 42 74 67 68 Fax : +33 (0)1 42 74 68 66 Mail : info@galerie-obadia.com Internet Site : www.galerie-obadia.com Keywords : Carole Benzaken, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Car, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2019-02-28 17:00:00]

 
 
  lecteur RSS en ligne   » Retour   lecteur de fils RSS en ligne
Lecteur RSS
lecteur rss en ligne Annuaire RSSAu sujet de SYFACiLFAQBarre d'outilsDémoNos partenairesTester Tarifs   © 2019 Com'onSoft